Le premier ministre désigné Najib Mikati aurait reconnu qu’une Mikati recule: La hausse de la parité du Dollar Douanier nécessite l’adoption d’une loi, suite à l’aviculteur du conseil consultatif de l’état. Il également admis que cette hausse pourrait avoir des répercussions négatives majeures sur la population dont les conditions sociales et économiques se sont largement déjà dégradées.

Le premier ministre, appuyé par le ministre des finances Youssef Khalil, souhaitait précédemment obtenir une hausse de la parité du dollar douanier de 1507 LL/USD à 20 000 LL/USD stipulant que cette décision pouvait être prise avec l’accord du ministre des finances et du gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé sur base du code de l’argent et de la monnaie.

Cependant, le président de la république, le général Michel Aoun s’était opposé à cette hausse et le Courant Patriotique Libre avant demandé l’avis du conseil consultatif de l’état afin de statuer sur la procédure.

Si cette hausse du dollar douanier devrait permettre de financer l’augmentation des salaires des fonctionnaires, elle aurait des conséquences sociales désastreuses pour le reste de la population et aussi provoquer une détérioration importante avec une relance de l’inflation.

Cependant, des sources proches du premier ministre notent que si les revenus de l’état ne sont pas augmentés, celui-ci pourrait arrêter de verser les salaires des fonctionnaires d’ici quelques mois.

Une des seules solutions qui s’offre désormais au premier ministre est de demander au gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé de préciser quel taux de change doit être utilisé pour le dollar douanier, notent ces mêmes sources.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.