Le capitaine Pierre Bachaalani Armée Libanaise

Le juge militaire Fadi Sawan a formellement accusé ce mardi 28 novembre 2017, Mohammed Turki al-Hujeiri d’avoir assassiné le commandant Pierre Bachaalani de l’Armée Libanaise.

Mohammed Turki al-Hujeiri est également accusé de tentative d’assassinat contre d’autres membres de l’Armée Libanaise, de transport de charges explosives, de tentative d’attentat contre des propriétés privées et publiques et d’appartenance à une organisation terroriste.

Le commandant Pierre Bachaalani et le sergent  Ibrahim Zahraman avaient été assassinés le premier février 2013 alors qu’ils se trouvaient dans la localité d’Aarsal, au Nord-Est du Liban. Leur patrouille avait alors été confrontée à une attaque terroriste. Plusieurs autres membres de l’institution militaire avaient été blessés lors de la fusillade.

Le juge militaire a également accusé un ressortissant syrien, Mohammed Ahmed Farhouda, d’appartenir à l’organisation terroriste de Daesh et d’avoir tenté de perpétrer des actes terroristes dans la localité d’Aarsal.

Pour rappel, la localité d’Aarsal, située à proximité des frontières avec la Syrie servait alors de base arrière aux organisations terroristes Al Nosra et Daesh confrontées au régime syrien de Bachar el Assad. Ces dernières sont allées jusqu’à brièvement occuper la ville d’Aarsal en août 2014, avant qu’une opération militaire la libère. Les organisations terroristes avaient alors pris une vingtaine de membres des institutions sécuritaires en otage.

Suite à l’opération « Aube du Jurd » entreprise par l’Armée Libanaise en été 2017, il a été révélé que les otages aux mains de Daesh avaient été exécutés dès juin 2015.

COMMENTER

Please enter your comment!
Entrer votre nom ici