Interrogé par les médias israéliens, le porte-parole de l’Armée Israélienne a indiqué que le secrétaire général du Hezbollah figure sur la liste des listes de la prochaine guerre entre le Liban et l’Etat Hébreu.

Il n’y a pas une image d’une victoire claire mais ce qui est clair est que Nasrallah sera visé

Ronen Manelis

Le responsable militaire a également admis qu’Israël mène actuellement une guerre psychologique et médiatique contre le mouvement chiite libanais en vue d’un prochain conflit, estimant que la guerre sera totalement différentes de celles ont eu jusqu’à présent eu lieu.

« Si le conflit est difficile pour Israël, cela sera encore plus dur pour le Liban »

Pour rappel, le conflit de juillet 2006 avait fait 1 200 morts essentiellement civils au Liban contre 160 morts, essentiellement militaires du côté israélien. Cette guerre s’était achevée suite à l’adoption de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité garantissant la souveraineté et l’indépendance du Liban et l’interdiction à des groupes armés d’opérer au Sud du fleuve Litani.
Cependant cette résolution est quotidiennement violée par les avions de l’Etat Hébreu dont certains utilisent l’espace aérien libanais pour bombarder des dépôts d’armes et de munitions en Syrie. Tel Aviv accuse le régime syrien de transférer ces armes à la branche militaire du Hezbollah.