Une quarantaine de chiens, la plupart errants mais certains possédant des colliers, seraient morts suite à un empoisonnement dans la ville de Tripoli, apprend-on ce dimanche 8 juillet. Les ONG libanaises se mobilisent pour sauver les chiens survivants et ont porté plainte devant la justice libanaise. 

Des photographies choquantes circulent actuellement sur les réseaux sociaux, montrant des chiens étendus sur les trottoirs, certains faisant l’objet de traitements en urgence encore souffrant de convulsion, symptôme de l’utilisation du poison appelé localement « Lanette » et donc la commercialisation est pourtant interdite depuis quelques années. Parmi eux, des chiennes encore allaitantes et des chiots. 
Nous avons choisi de ne pas publier ces photographies. 

Ces empoisonnements interviennent en dépit de l’adoption de la loi de protection des animaux, adoptée le 16 août dernier avec la signature du Président de la République, le Général Michel Aoun, et entrée en vigueur le 29 du même mois. Cette loi, longtemps attendue établit les règles pour la possession d’animaux domestiques ainsi que les régulations des zoos et animaleries, et interdit la possession d’animaux sauvages ou menacés. Elle pénalise également les abus contre les animaux qu’ils soient domestiques ou sauvages.

Pour rappel, en janvier 2017 déjà, la publication sur les réseaux sociaux sur laquelle plusieurs chiens agonisaient durant plusieurs heures dans cette localité avait provoqué une grande stupeur parmi la population libanaise. Ces derniers avaient avalé de la viande empoisonnée déposée par des employés municipaux. Ils avaient été ensuite jeté, vivants mais toujours agonisants dans un véhicule de cette municipalité.
L’association Animal Lebanon s’était également portée partie civile dans le cadre de cette affaire. 

Les forces de sécurité avaient alors procédé à l’arrestation de 3 membres de la municipalité de  Ghobeiri au Sud de la Capitale Beyrouth, impliquée dans l’empoisonnent de plusieurs chiens errants.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.