Une nation qui se respecte ne peut  correspondre à des électeurs usés par un langage de promesses sous influences. Le terme d’expectative revient souvent dans le discours de nos divers représentants. Il demeure pourtant fictif  pour ces femmes, hommes et enfants, qui ont dû perdre contact et l’espoir avec l’État, faute de n’avoir été considérés, reconnus, visités, écoutés et secourus.

Le libanais paie ainsi chaque jour et depuis si longtemps le prix exorbitant du temps perdu par tous ceux qui possèdent le luxe de prendre leur temps. Cependant, on en a assez du verbe abusif, des incompétences tous azimuts, des responsabilités déchargées, des erreurs non reconnues, des corruptions à gogo, des injustices flagrantes et des manques essentiels dans une atmosphère toxique.

D’autre part, certains indiquent déjà l’avènement d’un « nouveau »  gouvernement. Le neuf serait-il correspondant à des actes exceptionnels appliqués par tous les ministères sur des terrains de vie multiples? Va t-on , secourir des êtres bloqués par des logistiques insolubles et des familles épuisées et dépourvues des moyens les plus rudimentaires? 

D’autre part, la valeur ajoutée du qualificatif professionnel pourrait  distinguer des adhérents surtout connus pour leurs appartenances politiques. Cependant, le seul pré-requis pour un fonctionnaire d’État consiste à agir justement en toute conscience afin de servir sans tâche chaque citoyen. Celui-ci comprend le rapport neuf au sein de la gouvernance d’après la façon adéquate d’exercer la justice pour tous avec les actes conséquents.

Voilà une modeste proposition pour un geste qui toucherait tous les libanais à Noël. Elle est probablement invraisemblable pour des stratèges politiques mais indispensable à tout piéton. Il s’agirait de faire le nécessaire pour offrir aux libanais le privilège d’aller célébrer à pied un premier réveillon de Noël sans devoir traverser à chaque averse les marres d’eau et les fleuves! Sommes-nous vraiment au dernier tournant des politiques traditionnelles pour sauver des privilèges, au sursaut salutaire ou à l’aube d’autres arrivées? Après sept mois passés à chercher des issues qui conviennent et ce, au nom du citoyen en totale dérive, nos responsables sont-ils proches ou à des années lumières d’une composition gouvernementale strictement productive? 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.