Au Liban, la communauté chiite chapeautée par le Hezbollah se sent plus forte que les autres communautés libanaises grâce à la branche militaire du parti de Dieu. Monsieur Nawaf Al Moussaoui, député du Hezbollah, menace, en séance plénière de l’Assemblée Nationale, de briser le cou et de casser les pieds de quiconque oserait critiquer la Résistance parce qu’elle est sacrée et pure.

C’est une nouvelle forme de démocratie qui voit le jour au Liban. On peut se permettre de dormir dans l’église de l’aéroport international de Beyrouth sans qu’aucun responsable ne bronche. Deux poids, deux mesures…

Je conseille à Monsieur Moussaoui de faire preuve d’humilité pour faire aimer son mouvement politique et militaire par le peuple. S’il prend de haut les autres communautés, il mène le Hezbollah tout droit à sa perte. Toutes les autres communautés finiront par le détester et prendront plaisir à le voir dépérir en cas de danger. Monsieur Moussaoui, vous ne pouvez plus clamer très haut la formule « l’Armée, le peuple et la Résistance » pour la simple raison qu’une grande partie du peuple libanais ne se sent plus concernée par pareil slogan.

Les plus grandes puissances de l’histoire ancienne et moderne ont fini par perdre leur grandeur et leur puissance. L’Empire romain, l’Empire ottoman, l’Union soviétique et bien d’autres puissances régionales ou internationales ont connu une fin plus ou moins tragique. Comme quoi tout a une fin. La roue tourne. Aujourd’hui, on peut se sentir très fort et plus tard devenir très faible. Il faut toujours se mettre en tête que toute force est éphémère.

Monsieur Moussaoui, agissez de sorte à faire aimer le Hezbollah par tous les Libanais sans distinction pour qu’ils courent au secours de votre parti le jour où il serait en danger. Les gens en ont marre de votre mépris de l’opinion de ceux qui ne pensent pas comme vous.

Prenez exemple de Monsieur Hassan Fadlallah, un de vos députés. Il est digne du plus grand respect de la part d’une grande partie du peuple et même de ses adversaires. Je suis chacune de ses interventions avec beaucoup d’attention et je partage une grande partie des idées qu’il développe. Je suis sûr et certain que Sayed Hassan Nasrallah, un Sage parmi les Sages, désapprouve vos propos et vos comportements. Alors, un peu de calme, Monsieur Moussaoui, s’il vous plait.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

2 Commentaires

  1. Vous accusez à tort Monsieur Moussaoui de sectarisme en omettant l’essentiel de son intervention. En répliquant à sami Gemayel il a mis en avant le patriotisme du Président Michel Aoun en l’opposant à d’autres présidents qui sont arrivés avec le soutien de l’ennemi sioniste qui occupe encore des terres libanaises. A ma connaissance, le président Michel Aoun est chrétien. La coalition de Béchir Gemayel avec Ariel Sharon et l’armée ennemi n’est plus à démontrer. Quand au rôle de la Résistance il profite à toutes les communautés. L’équilibre stratégique imposé par le Hezbollah à Isra’hell a crée une certaine stabilité dont profite tous les libanais sans distinction. les zones libérées en 2000 ne sont pas habitées et exploitées uniquement par des chiites. Et si l’ennemi sioniste n’a pas mis la main sur le pétrole et le gaz libanais c’est en raison de la force dissuasive du Hezbollah. Par ailleurs, c’est l’engagement du Hezbollah contre le terrorisme islamiste , instrument de la domination sionisto-impérialiste qui a protégé les chrétiens et toutes les autres confessions de leur barbarie. Sans les sacrifices des combattants du Hezbollah, les terroristes auraient peut-être pris Beyrouth…. ce ne sont pas les saoudiens et les occidentaux qui seraient venus nous défendre

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.