“De même que les guerres prennent naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix. Afin de connaître une adhésion unanime, durable et sincère des peuples, la paix doit être établie sur le fondement de la solidarité intellectuelle et morale de l’humanité.” Nations Unies.

La journée internationale de la paix a été célébrée le 21 Septembre dans un bain mondial où se répandent les violences et le cloisonnement généralisé: psychologique, social, économique, environnemental et politique.
Rester chez soi semble être la réaction la plus sûre. Néanmoins, l’Europe appréhende le sens de la laïcité, se prépare avec ambiguïté au pire et se rétablit difficilement de ses “citoyens” terroristes. Au Moyen Orient, la richesse matérielle prétend défendre la modération religieuse alors que des initiateurs fanatiques insultent depuis longtemps déjà la miséricorde de l’Islam. L’Amérique se dispute la priorité de la justice selon la couleur de la peau. Avec d’autres grandes puissances en quêtes d’utiles dispositions à l’intérieur elles s’interposent sur des terres étrangères. Il leur reste un bien maigre prestige. Celui de prévaloir des avancées “salvatrices” guerrières qui sacrifient des populations innocentes!

« Puisque le bien de la paix est étroitement lié au développement de tous les peuples, il est nécessaire de tenir compte des implications éthiques de l’usage des biens de la terre. Le Concile Vatican II a opportunément rappelé que « Dieu a destiné la terre et tout ce qu’elle contient à l’usage de tous les hommes et de tous les peuples, en sorte que les biens créés doivent être mis en abondance à la disposition de tous, de façon équitable, sous la conduite de la justice, dont la charité est la compagne ». 1

Cependant, au citoyen sans illusions: Écoute la petite voix intérieure qui te veux du bien et pense en apprenti de ta cohérence pour faire le bien. Vis en amoureux des belles valeurs que tu exerces. Grandis pour découvrir et goûter à leurs subtiles saveurs entre les tiens sans jamais cesser de croire à la gratuité de ta part humaine.

La paix dans ce monde concerne plus que jamais la différence que chacun peut faire. Celle de rencontrer et de répandre la paix intérieure.

1 Le pape François.

Joe Acoury.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.