La Banque du Liban indique que seulement 26 millions de dollars ont été échangés via sa plateforme électronique de change Sayrafa ce mercredi, au lendemain de l’annonce surprise de son gouverneur Riad Salamé qui annonçait la fermeture de la procédure, via cette plateforme, aux particuliers qui désiraient d’échanger leurs livres libanaises en dollar. Désormais, celle-ci est à nouveau réservée aux banques privées et aux changeurs agréés.

Autre mauvaise nouvelle, le taux de change utilisé pour ces échanges a été revu à la hausse. Il s’établit désormais à 24 900 LL/USD, induisant une hausse parallèle des prix des carburants, Sayrafa finançait 85% des devises nécessaires pour en permettre l’importation.

Au marché noir, la parité de la livre libanaise se trouve être stable, toujours au seuil des 30 000 LL/USD. La parité à l’achat est ainsi de 28 900 LL/USD et à la vente de 29 000 LL/USD

Désormais, les experts notent que l’annonce du gouverneur de la Banque du Liban ainsi que la limitation de l’offre en devises étrangères de la plateforme électronique Sayrafa pourrait être indicatif de l’épuisement prochain de toutes les possibilités d’injection monétaires de la Banque du Liban. Ils s’attendent ainsi à une dégradation rapide des taux de change en défaveur de la Livre Libanaise d’ici quelques semaines.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.