Enzo Sabbagha était présent ce soir, sur la scène de The Voice Saison 9, une émission qui a pris une tournure un peu particulière, coronavirus oblige. Ainsi déjà enregistré avant l’instauration des mesures de confinement prises par les autorités françaises, le show était pré-enregistré.

Chaque coach présente en effet ses 7 talents dans cette étape. Une étape crève-coeur pour les coachs.

À l’issue de chaque KO, deux solutions en effet: le coach buzze et le talent est qualifié. Il ne buzze pas et le talent est définitivement éliminé. Dans cette étape, plus de deuxième chance comme durant les précédentes édition, aucun vol de talent n’étant possible. Même si le coach buzze plusieurs fois, il ne pourra choisir que 3 talents pour l’étape suivante, celle des demi-finales au Palais des Sports.

Lors de la précédente étape, le deuxième libanais, Matteo el Khodr, avait déjà chuté. La pression était donc montée pour Enzo.

Face à lui, indirectement, la concurrence fut rude avec les autres membres de l’équipe Lara Fabian; la Country Girl Cheyenne sur “Dans Un autre Monde” de Céline Dion qui sera sélectionnée; le rocker romantique Sam Tallet, sa guitare et “L’opportuniste” de Jacques Dutronc qui ne sera pas sélectionné; la touchante Nathalie Vetrano avec “Sur un Prélude de Bach” de Maurane qui ne sera également pas sélectionnée; l’étonnante et atypique Gustine sur “L’accordéoniste” de Piaf – avec Fredo à l’Accordéon – qui sera sélectionnée;

Enzo enfin sur un titre de jean Jacques Goldman. Il suffira d’un signe, il a réussi à sortir son coeur de son Plexiglas.

Finalement, le libanais ne sera pas sélectionné par son coach et l’émission suit son cours sans lui.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.