Majdal Aanjar
Moins d'une minute de lecture

Le député du bloc parlementaire République Forte (Forces Libanaises) aurait transmis des documents à la justice libanaise concernant le transfert illégal de marchandises via la frontière syrienne.

Il a indiqué avoir remis un 2ème rapport à la justice libanaise, estimant par ailleurs inacceptable pour la population libanaise d’être soumise à des mesures de rationnement des carburants tout en voyant des camions citernes franchir la frontière via des points de passage illégaux.

Déplorant le manque de contrôle des frontières terrestres, le député a dénoncé les services sécuritaires, absents selon lui.

Les documents remis proposent un mécanisme de détection des opérations de contrebande estimées par lui à 500 000 USD par jour.

Ziad Hawat a noté que les contrebandiers sont payés en devises étrangères et achètent leurs marchandises en livre libanaise, bénéficiant ainsi de la différence entre taux officiel et taux au marché noir.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.