Moins d'une minute de lecture

Le Quai d’Orsay a appelé à la formation, le plus rapidement possible du prochain gouvernement libanais, indique le Quai d’Orsay, dans son point-presse du 18 septembre.

Q : Est-ce que la France a donné un nouveau délai aux politiques libanais pour former un gouvernement de mission et quelles conséquences y aurait-t-il si les consultations en cours n’aboutissent pas rapidement à ce gouvernement ?

R : Alors que le Liban traverse une crise sans précédent, la France regrette que les responsables politiques libanais ne soient pas encore parvenus à tenir les engagements qu’ils ont pris le 1er septembre 2020 selon le calendrier annoncé. Nous appelons instamment l’ensemble des forces politiques libanaises à prendre leurs responsabilités et à s’accorder sans délai sur la formation par M. Moustapha Adib d’un gouvernement de mission qui soit à même de lancer les réformes nécessaires pour réponde aux aspirations du peuple libanais. Comme nous le rappelons constamment aux forces politiques libanaises, elles doivent traduire leurs engagements en actes. C’est leur responsabilité qui est en jeu. La France se tient pour sa part aux côtés des Libanais, comme elle l’a toujours fait.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.