Un groupe d’avocat apparenté au Courant Patriotique Libre (CPL) a décidé de porter plainte contre les manifestants qui ont bloqué le trafic routier ces 3 dernières semaines, annonce l’Agence Nationale d’Information (ANI).

Ainsi, la plainte déposée ce mardi estime que les manifestants ont violé les libertés publiques en empêchant les citoyens d’aller à leur travail, écoles ou universités.

Cette plainte fait suite aux propos du Président du CPL, Gébran Bassil, qui avait accusé les protestataires d’avoir demandé le paiement d’un droit de passage à certains barrages. Il a estimé qu’il aurait dû plutôt s’agir de bloquer la route aux députés qui refusent l’adoption de lois anti-corruption ou d’hommes politiques qui refusent à se présenter devant les juges.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.