Moins d'une minute de lecture

La député Bahia Hariri du bloc parlementaire du Courant du Futur a poursuivi ses consultations en vue de faciliter la nomination de l’ancien Premier Ministre Saad Hariri. Elle s’est ainsi rendue auprès de responsables du Courant Patriotique Libre ce mercredi.

Bahia Hariri a estimé que le CPL souhaite aller au-delà de la feuille de route française et que ces réunions sont nécessaire pour faire face à la situation que traverse actuellement le Pays des Cèdres.

Pour sa part, le député Ibrahim Kanaan a indiqué que le dialogue et la communication au-delà de la relation politique est importante, spécialement en ces temps exceptionnels et que le sauvetage du pays des cèdres est nécessaires.

Les réformes sont essentielles, poursuit-il, avant d’estimer espérer que cela soit également le point de vue des autres blocs parlementaires.

Ces propos interviennent alors que le président du courant patriotique libre Gébran Bassil s’était indirectement attaqué à Saad Hariri, s’interrogeant sur la possibilité de former un gouvernement sans la présence d’hommes politiques en en étant un lui-même.

Gébran Bassil avait également dénoncé les accords de Taëf, estimant qu’un délai d’un mois devrait être imposé tant à la présidence de la république concernant la convocation des députés en vue de nommer un nouveau premier ministre qu’à ce dernier pour la mise en place d’un nouveau cabinet.

Pour rappel, les consultations parlementaires devraient débuter ce jeudi 15 octobre. Pour l’heure, la nomination de Saad Hariri comme prochain premier ministre n’est pas garantie, notamment avec l’opposition de certains membres de sa coalition comme l’ancien député Walid Joumblatt.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.