La BD: Confinerie orientale

160
3 minutes à lire

La Confinerie Orientale est une bande dessinée sur l’effondrement du Liban vu depuis les rues d’une petite ville de ce pays.

Za Legras y raconte la vie avec sa femme et leur chat au cœur de la ville d’El Mina dans le Nord-Liban en 2020. Ils y sont confinés puis déconfinés au milieu des ruelles étroites de la vieille ville. C’est donc une histoire sur la vie au jour le jour par temps de pandémie, mais c’est aussi et peut-être surtout, l’histoire de la crise économique qui s’amplifie et de la misère qui s’installe tandis que les hommes politiques tournent en rond.

L’histoire est divisée en quatre parties d’importances inégales. La première partie, « le monde d’avant », explique rapidement ce qu’est le Liban, pourquoi Za et sa femme y résident, les conditions économiques et sociales et l’arrivée de la pandémie du COVID19. La seconde partie présente le confinement, c’est la « confinerie » qui dure 42 jours et autant de pages.

La troisième partie, la « déconfinerie » dure 65 jours en 40 pages et est marqué par l’accroissement de l’agitation sociale, la plongée de la livre libanaise, une inflation galopante et se termine finalement lorsque l’aéroport est ouvert et que Za, sa femme et leur chat peuvent rentrer en France. La dernière partie, « le monde d’après » prend un peu de distance pour faire un bilan des dernières évolutions, crise financière et sanitaire, discussion avec les bailleurs internationaux, crise énergétique, etc. et se clôt avec la terrible explosion dans le port de Beyrouth, résultat (au mieux) de la négligence et de l’incompétence des élites.

Cette BD qui explore à la manière journalistique l’univers de la vieille ville côtière et l’intimité du dessinateur est portée par un ton vif et souvent humoristique, même si les sujets sont finalement graves et tragiques.

L’AUTEUR

L’auteur Za Legras, ancien mercenaire, est dessinateur et scénariste autodidacte. Il a déjà produit :

  • 50 semaines à la tête du bureau, éd. Ngaoundaba, 2012.
  • L’Ile du B, éd. Ruedes.Marinières.org, 2020.
    Tailleur de Rêves, dans la série « Portraits de village » éd.Ruedes.Marinières.org, 2020L’EDITION

La BD fait 90 pages au format carré 21X21cm. Elle sera publiée en décembre 2020 par la microédition Ruedes.Marinières.org dont c’est la première BD aussi ambitieuse.

La réalisation de l’édition fait l’objet d’un appel à financement participatif (crowdfunding) sur 30 jours à partir du 3 octobre 2020.

LIENS

Le site du crowdfunding : https://fr.ulule.com/confinerie/
Le site de la Ruedes.Marinières.org : http://ruedes.marinieres.org
Le blog de Za Legras : http://zarbo.info
Instagram : https://www.instagram.com/za_legras/
Page facebook : https://www.facebook.com/Za.Legras/
Le teaser de la BD : https://www.youtube.com/watch?v=LMPQ-_eThaM

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.