Une banque libanaise propose un haircut de 90% en contrepartie du transfert du solde d’un compte à l’étranger

110

La Banque Misr Liban (BML) est accusée par les ONG Alliance Unie et Le Cri des Déposants d’avoir unilatéralement clôturé la possibilité de consultation du solde d’un compte via des moyens électroniques d’un client domicilié à l’étranger sans l’en avoir préalablement informé après que celui-ci ait pourtant tenté depuis 2 ans de joindre cet établissement.

L’établissement aurait par la suite proposé à ce client qui se serait depuis déplacé à plusieurs reprises au Liban pour obtenir des éclairement et dont l’identité n’a pas été révélée de transférer 10% du solde de compte en contrepartie d’un abandon de 90% de la somme restante, constituant de facto un haircut de 90% de la somme.

Selon les 2 ONG, les clients de la Banque Misr seraient ainsi lésés à plusieurs reprises, citant notamment le cas d’un client menacé d’être expulsé de son domicile basé en Grande Bretagne en raison de retards de paiement de son prêt suite à l’incapacité pour lui de transférer de l’argent à partir du Liban.

Les avocats des 2 ONG ont par conséquent envoyé une lettre d’avertissement à la Banque Misr Liban citant l’obligation de restituer l’intégralité du dépôt, en espèces, au risque de poursuivre l’établissement financier pour les délits commis contre le déposant, notamment abus de confiance, banqueroute frauduleuse, escroquerie, et d’autres pour percevoir tous ses droits.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.