Les manifestants prévoient de se rendre place de l’Etoile, siège du Parlement Libanais, à partir de 18h30 ce jeudi 19 décembre en raison du refus, selon eux, d’écouter le souhait à voir constituer un gouvernement de technocrates et d’indépendants hors partis politiques.

Les précédentes manifestations visant à se rendre à la Place de l’Etoile se sont heurtées à une vague de violence entre manifestants, partisans du mouvement Amal et Forces de Sécurité en charge de la surveillance du périmètre.

Cet appel intervient alors que les consultations des parlementaires se poursuit au Palais Présidentiel de Baabda. Elles visent à nommer un nouveau premier ministre, le favori étant Hassan Diab, ancien ministre de l’éducation entre 2011 et 2014. Ce dernier est soutenu par la coalition du Courant Patriotique Libre (CPL), du Hezbollah et du mouvement Amal.

Pour rappel, le Liban est aujourd’hui à son 64ème jour de manifestations qui avaient éclaté dans la nuit du 17 octobre au 18 octobre 2019. Les protestataires dénoncent une classe politique accusée d’être corrompue et d’avoir mené le Pays des Cèdres à la quasi-faillite financière.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.