Le Courant du Futur (CDF) du premier ministre sortant Saad Hariri ne participera pas au prochain gouvernement, ont indiqué ses députés au Président de la République, le Général Michel Aoun.

Ce gouvernement sera pourtant en charge de trouver des solutions à la crise économique gravissime qui touche actuellement le Liban avec un taux d’endettement de 154% du PIB ou encore un taux de chômage qui est estimé entre 30% et 40% de la population active, alors que le déficit budgétaire a, à nouveau, dérapé, atteignant 11.9% du PIB.

Pour l’heure, on s’achemine vers la nomination de Hassan Diab comme prochain locataire du Grand Sérail. Il est soutenu par le Courant Patriotique Libre (CPL), par le Hezbollah, le Mouvement Amal et de leurs alliés, coalition dispose d’une majorité des 128 députés.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.