Source Photo: Facebook, crédit photo Hagop Kazazian
Source Photo: Facebook, crédit photo Hagop Kazazian

Après la mobilisation qui eu lieu cette semaine suite à l’affaire du projet de construction du siège du Courant Patriotique Libre au sommet de Nahr el Kalb, une autre découverte faite par des bénévoles: des vandales se seraient emparés d’une plaque en bronze d’une stèle, indique l’activiste Hagop Kazazian sur sa page Facebook.

La stèle en question serait celle gravée en 1942 à l’occasion de l’achèvement de la liaison ferroviaire entre Haïfa-Beyrouth-Tripoli par le “Australian Railway Construction Group”, le groupe du génie de l’Armée Australienne, présente en territoire libanais à l’époque. Le monument avait été inauguré par le président de la République libanaise d’alors, Alfred Naccache, le 20 décembre de cette année-là.

Cette stèle, se trouvant désormais entre les 2 couloirs d’autoroutes est généralement invisible. Une plaque en bronze qui a disparu se trouvait alors sous cette stèle. L’activiste indique ignorer pour l’heure quand est-ce que ce vol a eu lieu.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.