Le Président de la République, le Général Michel Aoun, s’est exprimé ce mercredi 26 février, au cours d’une courte allocution télévisée de 8 minutes environ, pour évoquer le début des forages exploratoires de la zone économique exclusive libanaise qui débuteront demain.

Pour rappel, un navire de forage arrivé hier, le Tungsten Explorer affrété par la compagnie Total, devrait débuter ses forages exploratoires au niveau du Bloc 4 situé au large de la capitale libanaise. Selon les informations actuelles, le lieu serait situé à 21 km des côtes où la profondeur atteindrait 1000 à 1 500 mètres environ. Cette campagne devrait durer environ 60 jours. Les extraits devraient ensuite être analysés en vue de trouver ou d’infirmer l’hypothèse de la présence de gaz et de pétrole au large des côtes libanaises. Il faudra ensuite, si cela s’avère être le cas, étudier s’il est ou non commercialement et techniquement exploitable.

Il a notamment rendu hommage à son gendre, Gébran Bassil, ancien ministre de l’énergie et des ressources hydrauliques à l’origine de ce projet et à ses successeurs.

Le discours du Président de la République

“Libanaises, Libanais,

Quelques heures nous séparent du lancement officiel des travaux de forage du premier puits de pétrole au Liban, au large de nos côtes et devant nos sommets, qui témoigneront de l’importance de cet événement.

C’est un jour historique dont le Liban sera témoin demain. Il nous séparer de ce qui est avant et après. Le présent et l’avenir du Liban lui rappelleront le jour où notre pays est officiellement entré dans le club des États pétroliers, les pays riches de l’une des sources d’énergie les plus importantes du XXe siècle et le début du XXIe siècle des économies contemporaines. Je me réjouis que cette limite intervienne l’année où la République libanaise sera témoin du premier centenaire de la création de l’État du Grand Liban.

Et j’étais sûr, depuis mon retour au Liban après les années d’exil, en 2005, que ce rêve de beaucoup de personne devait être réalisé. Notre engagement a été à travers le bloc parlementaire du “Changement et de la Réforme” que je préside depuis des années, et les ministères qui ont assumé nos responsabilités, notamment le ministère de l’Énergie reçu par le ministre Gébran Bassil et ceux qui lui ont succédé, que nous travaillions jour et nuit, sans retenue, afin de réaliser ce rêve que je lancerai Demain si fièrement.

Cet événement devait débuter en 2013, mais des difficultés internes et politiques l’ont empêché. Oublions-nous les troubles auxquels la région a parfois été confrontée et les événements qui ont frappé notre pays à un moment donné? J’ai souvent fait obstacle à son enquête, la cupidité d’ici, les volontés de là-bas, et les manœuvres d’ici et là.

L’occasion ne comprend pas le devoir de remercier tous ceux qui ont également contribué à sa réussite.

Libanaises, Libanais,

lors que nous traversons une crise économique et financière qui est la plus grave de l’histoire contemporaine du Liban, je suis convaincu de l’extrême importance de cet événement, qui n’est pas le moindre dans la géopolitique et la confirmation de notre présence active et des éléments de notre force et de notre stabilité.

Ce n’est pas notre destin que nous restons vulnérables aux crises qui se multiplient et nous portent le désespoir de notre patrie, et nous l’abandonnons, l’aliénons ou le nions. Aujourd’hui, plus que jamais, nous sommes déterminés à assumer la responsabilité de faire face aux mauvaises politiques économiques et aux accumulations successives et multiples, et à y mettre fin afin de mettre un terme à la trajectoire descendante qui nous a menés il y a des décennies à ce que nous sommes. Notre volonté est de défendre la survie et la permanence du Liban, et nous ravivons et rassurons le cycle de vie à la normale.

L’événement dont nous fêterons demain, même s’il survient dans toutes les circonstances de la souffrance que nous vivons ensemble, constituera la pierre angulaire de l’ascension depuis l’abîme, et une étape radicale pour la transformation de notre économie d’une économie rentière rentable à une économie productive dans laquelle chacun contribue et profite à tous. Une économie dans laquelle nos jeunes énergies, y compris l’impulsion, la connaissance et la volonté solide, sont le moteur, le fondement et l’objectif. Des milliers d’emplois modernes et prometteurs leur seront ouverts.

Libanais, Libanais,

Nos ressources pétrolières et gazières sont destinées à tous les Libanais sans équivoque. Et ses revenus sont une richesse souveraine qui ne se perdra pas, aucune de corruption, ni la domination d’un groupe sur elle, ni la main de quiconque sur elle. C’est aussi un dépôt pour le présent et l’avenir de nos générations, et nous le protégerons avec notre fermeté, notre force et notre force.

Comme nous avons défendu et défendu notre droit légitime dans chaque centimètre de notre cher sol, nous défendrons la même férocité avec notre droit à chaque goutte d’eau de nos eaux régionales qui transporte nos richesses pétrolières et gazières. Je vous promets que cette question ne fait l’objet d’aucune négociation ni d’aucun compromis.

Alors que nous célébrons ensemble le lancement du premier puits de pétrole au Liban, je vous invite tous à ouvrir une fenêtre d’espoir dans le mur de la crise dans laquelle nous vivons. Je suis convaincu que nous le transmettrons par notre volonté et notre détermination à en sortir plus forts, et nous nous sommes débarrassés de ses répercussions, afin que nous puissions revenir à nos années et à l’avenir heureux de nos enfants qu’ils méritent.

Vive les Libanais,Vive le Liban

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.