Le siège de l'Electricité du Liban (EDL).Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés
Le siège de l'Electricité du Liban (EDL).Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés

Une très grande partie du Liban serait actuellement privée d’électricité en raison d’un problème technique au niveau de la centrale de production de Jiyeh, confirme l’Electricité du Liban.

Des équipes en charge de la maintenance seraient sur place afin de procéder aux réparations nécessaires à la relance de la production.

L’arrêt – non prévu – de la centrale de Jiyeh aurait provoqué un effondrement général de la distribution d’électricité dans la plupart des régions libanaises.

La centrale électrique de Jiyeh, dont plusieurs unités datent de 1970 pour les anciennes et de 1981 pour les plus récentes, est fréquemment sujette à des incidents techniques, provoquant des coupures à répétition. L’un des derniers incidents a été lié à un incendie, heureusement sans trop de conséquences au mois de mars.

Le Liban est confronté à d’importantes pénuries d’électricité quotidiennes, la production officielle ne pouvant atteindre que 1900 mégawatts contre une demande de 3000 mégawatts alors que les installations publiques sont généralement obsolètes.

Alors que l’état subventionne à hauteur de 2 milliards de dollars le fioul nécessaire au fonctionnement de ces centrales, le kilowatt est revendu pour moins de 2 cents actuellement, notamment en raison de la dégradation de la parité entre livre libanaise et dollar contre un coût de production de 17 cents. Paradoxalement, les installations techniques manquent d’investissements et de maintenance pour cette raison.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.