Le Ministre de l’économie a indiqué que 45 entreprises ont été déférées devant la justice libanaise en raison de diverses violations.

Selon les statistiques de la Direction de la protection des consommateurs, 819 visites d’inspections ont eu lieux entre le 20 et le 24 juillet dans les différentes régions libanaises. Elles ont abouti à 52 saisies de marchandises et fermetures d’établissement en raison de hausse injustifiée des prix de denrées essentielles ou de biens de consommations, du non-respect des prix des carburants ou encore du non respect de la réglementation concernant les prix des générateurs de quartier.

Parmi ces 52 entreprises, 45 ont été déférées devant la justice locale, précise le communiqué.

Cette information intervient alors que plusieurs entrepôts de produits alimentaires ont été perquisitionnés la semaine dernière au Liban. Certains propriétaires de marchandises périmées ont tenté de recycler une partie d’entre elle en les réinjectant dans le marché local. Ainsi plus de 45 tonnes de viande de poulet ont été saisis et détruits par la justice libanaise.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.