Le député Assem Araji. Crédit Photo: Parlement Libanais

Le président de la commission parlementaire, le député Assem Araji, a estimé que le Liban allait vers un effondrement de son système de santé en raison des multiples crises qu’il traversait, crise liée à l’émigration des médecins et du personnel infirmier, mais également liées aux pénuries de médicaments y compris concernant les maladies chroniques.

Il s’agit par conséquent d’accélérer la mise en place d’un nouveau gouvernement, note le député afin de mettre en place les réformes indispensables et d’obtenir l’aide internationale estimant par ailleurs qu’à l’heure actuelle, le système de rationnement ne pourrait être mis en place faute de financement.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն