Recevant le Chargé d’Affaire Saoudien au Liban, le Président de la République Michel Aoun a déclaré au diplomate que les circonstances de la démission du Premier Ministre Saad Hariri dans une allocution télévisuelle diffusée par la chaîne de télévision Al Arabiya depuis Riyad sont inacceptables.

Le Président de la République a également appelé au retour du Premier Ministre alors que beaucoup au Liban estiment que ce dernier a été mis en résidence surveillée en Arabie Saoudite et ne jouit pas de sa totale liberté.

Le Président de la République a également reçu les ambassadeurs de différents pays arabes dont le Qatar, l’Egypte, la Jordanie et les Emirats Arabes Unis ainsi que les diplomates du Groupe International de Soutien au Liban. Il a évoqué avec eux, la situation du Premier Ministre Saad Hariri, estimant que les politiciens et représentants d’un pays jouissent d’une immunité lors qu’ils sont en déplacement à l’étranger.

Michel Aoun pourrait s’exprimer dans les heures à venir pour informer les libanais des résultats des discussions actuelles.