Le président de la république, le général Michel Aoun a suivi l’évolution de la situation sur le front de la pénurie des carburants. Il a ainsi appelé le ministère de l’énergie et les différentes parties prenantes à prendre des mesures structures pour combattre “une crise fabriquée” et cesser la souffrance de la population.

Aussi, le chef de l’état s’est adressé au ministre sortant de l’intérieur, Mohammed Faim de mettre fin au stockage illégal de carburants et de le mettre à disposition de la population jusqu’à résolution de la crise actuelle d’ici 48 heures.

Dans ce cadre, le ministère de l’intérieur pourrait interdire aux stations essence de ravitailler les motocyclettes accusées de faire le plein puis de vider le contenu de leurs réservoirs pour les vendre au marché noir.

Pour l’heure cependant, aucune réunion entre le ministre sortant de l’énergie Raymond Ghajar et les distributeurs d’essence n’est prévue pour mettre à jour la grille tarifaire prenant en compte la parité à 3 900 LL/USD.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.