Attachment-1

LCF, Liban-Canada Fonds, est né en réponse à un besoin, un besoin criant venu de bien loin, venu d’un pays déchiré et meurtri par une guerre fratricide. Une guerre qui a touché tout un chacun, grands et petits, riches et démunis, bien portants et mal portants; certains en furent plus affectés que d’autres et parmi ces derniers les familles des enfants en situation de handicap. Elles étaient en désarroi. Comment aider leurs enfants? A qui les confier? Pour les plus démunies d’entre elles, où trouver  l’argent?

Najla Malhamé, fondatrice de LCF Liban et de LCF Chypre, en visite à Montréal, nous brossa un tableau émouvant de la situation des ONG libanaises et de leurs besoins urgents en matériel et en fonds pour venir en aide aux enfants souffrant de handicaps physiques, psychologiques, de problèmes familiaux graves, certains délaissés par des parents ivrognes, violents. Un tableau qui ne laissa ni Vivian Chebli ni Mary Kantemiroff  indifférentes. Elles décidèrent d’agir et d’agir vite. Se joignirent à elles Souha Azar, Maya El Hayek, Mireille Malek. Elles fondèrent une branche de LCF Liban à Montréal qui devint bien vite un organisme de charité indépendant incorporé et enregistré au Canada en l’an 2000. Un organisme composé de bénévoles qui travaillent dans un esprit d’entraide en dehors de toute implication confessionnelle ou politique. La devise de LCF est de prendre en charge un enfant démuni, victime de conflits familiaux ou en situation de handicap, de le soigner, de le réhabiliter, de le scolariser, et de l’intégrer dans la société pour la servir plus tard en tant que citoyen responsable.

La petite équipe du début commençait à prendre forme, s’élargissait. Mireille Malek fut notre première présidente. Elle porta la cause de LCF dans son cœur et avec cœur, enthousiasme et empathie. Mireille nous aida fermement dans nos premiers pas, elle nous guida avec assurance, nous conseilla avec sagesse. The right person, at the right moment! La personne-clé en ce début d’aventure.

Puis vint Maya El Hayek, membre et secouriste à la Croix Rouge libanaise et membre des Scouts du Liban. Maya nous apporta son expérience du caritatif, ses connaissances sur le terrain, son savoir du fonctionnement des principaux ONG opérant au Liban. Notre choix des associations libanaises commençait à prendre forme. LCF voulait s’associer avec des organismes sérieux, fiables dont l’action portait fruit et dont la devise correspondait à la sienne. Maya mena LCF comme un vrai chef de patrouille, avec cœur, générosité et diligence.

Arriva ensuite Vivian Chebli, notre 3e présidente.  Elle élargit substantiellement le groupe.  A l’écoute de son équipe, travaillant étroitement avec ses membres, elle créa une grande famille autour d’elle. Elle fut grandement appréciée par les présidents de nos partenaires au Liban; Afel, Irap, Sesobel dont le choix était maintenant définitif. Elle les visitait régulièrement et s’assurait du bon usage des fonds que LCF leur envoyait.

Après quelques années de travail assidu, Vivian passa le flambeau à Selma Nawar qui le porta avec panache vers de nouveaux horizons. Selma travailla avec sérieux et enthousiasme entourée d’un conseil administratif performant pour donner un nouveau dynamisme et un nouvel essor à LCF: activités diverses et variées, levées de fonds substantielles. Elle réussit à étendre le cercle d’amis de LCF et sa visibilité.

Entourant Mireille, Maya, Vivian et Selma, des personnes merveilleuses et dévouées  ont travaillé ou continuent à travailler assidûment, de tout  cœur pour le bon fonctionnement et la réussite de chaque projet.

Nicole Abdul Massih, Souha Azar, Lena Dahdah, Josée Hakim, Carla Haikal, Micheline Helal, Mary Kantemiroff, Thérèse Machaalani, Jessica Matar, Elie Massad, Mounir Mouraccadé, Roula Naaman, Fayza Rifai, Najwa Sallman, Nada Sfeir, May Yared, Nada Watchi,

 LCF vous salue!

Je voudrais maintenant parler d’une personne qui me tient à cœur, qui nous tient à cœur. Il s’agit d’un membre extraordinaire de LCF, d’une dame au cœur aussi beau, aussi grand et aussi pétillant que ses yeux bleus. Il s’agit de Cécile Gédéon Kandalaft,  notre Cécile à tous qui a marqué notre association par sa finesse, son intelligence et sa créativité. Elle donna une orientation artistique, musicale et culturelle à toutes nos activités. Elle mettait son cœur et tout son amour pour les enfants au service de LCF. Elle nous a quittés il y a 2 ans…. Nous resterons fidèles à son legs. Cécile, nous ne t’oublierons pas.

Si la mission première de LCF est de soutenir nos partenaires au Liban dans leur mission d’aide aux enfants en situation de handicap, en détresse familiale, sociale ou psychologique, nous sommes fiers aussi de créer des liens entre les membres de notre communauté où les jeunes se côtoient pour former un réseau de relations amicales, sociales et professionnelles à l’instar de celles que nous avons créées entre nous, leurs parents.

Pour clore ce petit aperçu sur LCF et les personnes remarquables qui ont participé à son succès et celles qui continuent inlassablement à l’assurer, je voudrais mettre en chiffres le fruit de nos efforts. De l’an 2000 à 2015, nous sommes fiers d’avoir envoyé la somme de 279 363.00$ CAN  à nos partenaires au Liban.

Et on continue…. avec Maya

C’est avec vous et grâce à vous, grande famille de LCF, Amis et Commanditaires, que nous créons un monde meilleur, un monde où les mots Rêve, Espoir et Réussite deviennent des réalités pour ceux qui osaient à peine y croire.

Merci à vous tous.

Mary Kantemiroff

 pour la petite famille de LCF