Le bloc parlementaire du Courant du Futur a vivement critiqué les mesures – mesures qualifiées de totalement insuffisantes – prises par les autorités libanaises suite à l’arrivée de plusieurs vols en provenance d’Iran, pays où le coronavirus COVID-19 fait des ravages.

Selon le communiqué, des passagers en provenance de Mashhad et de Qom, villes très affectées par la pandémie, seraient parvenus au Liban.

La propagation de la maladie et la confirmation de nouveaux cas pour lesquels il y avait eu des mises en garde révèlent un défaut majeur dans les mesures qui ont accompagné l’arrivée des avions iraniens des villes de Mashhad et Qom à Beyrouth dès le premier jour.
La pandémie a été traitée avec légèreté et avec des contextes politiques non compatibles avec les moindres exigences de sécurité publique

Le Courant du Futur appelle à l’établissement d’un pont aérien pour le transfert des libanais résidant en Iran afin de leurs permettre de revenir chez eux et “non de laisser les choses au chaos qui a entraîné la propagation de l’infection via des voyageurs qui n’étaient pas mis en quarantaine ou qui ne respectaient pas les exigences d’un isolement approprié”, avant de demander aux autorités de prendre des mesures permettant de limiter le risque d’infection du Coronavirus qu’il vienne d’Iran ou d’un autre pays.

Cette information intervient alors que le Liban compte 13 cas d’infections de coronavirus dont un cas qui aurait été officiellement guéri hier.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.