Le ministre sortant des finances, Ghazi Wazni a annoncé le déblocage de lignes de crédit nécessaires à l’achat d’un million et demi de doses de vaccin AstraZeneca. La première cargaison achetée dans le cadre de ce contrat devrait parvenir au pays des cèdres dans la première semaine d’avril, précise la dépêche de l’Agence Nationale d’Information.

Cette information intervient alors qu’une première cargaison de ce vaccin est arrivée au Liban hier. 33 600 doses vaccins AstraZeneca ont ainsi été acheminées via l’aéroport international de Beyrouth.

Pour l’heure selon le dernier bilan disponible, les autorités libanaises ont débuté un programme de vaccination avec le vaccin Pfizer dès le mois de février. 115 927 personnes ont ainsi reçu une première dose et 54 661 personnes ont reçu les 2 doses. Cependant, le processus reste lent, les autorités sanitaires déplorant que peu de personnes se soient inscrites pour en bénéficier.

Les autorités libanaises visent ainsi à accélérer le processus de vaccination de la population libanaise alors que le nombre de décès et le nombre de nouveaux cas reste élevé au Liban en dépit d’un confinement au début de l’année et que le nombre de cas de ré-infection se multiplie.

Au total, 448 721 ont été contaminées depuis le 21 février 2020, date de la découverte d’un premier cas au Liban. 

2 415 personnes seraient actuellement hospitalisées et, 991 personnes sont dans un état considéré comme critique et 287 personnes placées sous respirateurs. 

92 124 sont actuellement actifs et 350 694 sont guéries

Le nombre total de personnes décédées est de 5 903 depuis l’apparition de la maladie au Liban, le 21 février 2020.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.