3 minutes à lire

Le Liban compterait désormais 520 cas de personnes contaminées par le coronavirus, une augmentation de 12 par rapport à hier. Cette information intervient alors que le Liban a passé hier le cap des 500 cas. Pour l’heure, la courbe concernant la pandémie reste linéaire et non exponentielle, ce qui pourrait être une bonne nouvelle. Le ministère a également publié la liste des centres de diagnostic agrées.

Par ailleurs, il est attendu que le nombre de cas puisse augmenter suite au retour d’une première tranche de 10 000 sur les 20 000 libanais bloqués à l’étranger et ayant exprimé leurs désirs de revenir au Pays des Cèdres, dans le Golfe et en Afrique principalement. L’opération de rapatriement devrait débuter le dimanche 5 avril avec l’évacuation des libanais de Lagos, d’Abidjan, de Riyad et d’Abu Dhabi.

Face au refus des autorités locales de certains pays non précisés à laisser les équipes sanitaires libanaises examiner sur place les personnes évacuées, le Premier Ministre Hassan Diab a indiqué que l’opération pourrait être suspendue si le nombre des personnes contaminées dépasse les 3%.

Il s’agit notamment de:

  • L’hôpital Universitaire Rafic Hariri où les examens sont gratuits
  • L’American University Hospital à Beyrouth
  • L’Hôtel-Dieu de France
  • Le LAU Medical Center-Rizk Hospital
  • L’Hôpital Universitaire Saint George
  • L’Hôpital Al Mazloum
  • L’Hôpital Haykal
  • L’Hôpital Universitaire Notre Dame Des Secours
  • L’Hôpital Serhal
  • L’Hôpital Bhannes
  • L’Hôpital Universitaire Libanais d’Al Geitaoui
  • L’Hôpital du Mont Liban
  • L’Hôpital Saint George d’Al Hadath
  • L’Hôpital Ain And Zain
  • Le Hammoud University Hospital

Au niveau statistique

Selon les informations communiquées ce samedi, 55% des personnes infectées auraient été en contact avec des cas confirmés, 24% suite à des déplacements à l’étranger, 14% toujours sous investigation et 7% de source inconnue.

La tendance est donc à une contamination domestique actuellement rendant la poursuite des mesures de confinement nécessaires. Pour rappel, les autorités libanaises ont, pour l’heure, reporté au 12 avril prochain la fin du confinement au lieu du 29 mars comme initialement prévu. Certains experts estiment que cette fin pourrait être encore reportée à la vue de ces éléments.

Au sujet des cas

21.49% seraient symptomatiques, 70.05% montreraient des symptômes légers et 8.56% seraient critiques.

Concernant les âges des personnes contaminées

  • 1% des cas seraient âgés de moins de 10 ans, en baisse
  • 6.2% de 10 à 19 ans, en légère baisse
  • 24.2% de 20 à 29 ans, en hausse
  • 14.6% de 30 à 39 ans, en baisse
  • 16.2% de 40 à 49 ans, en baisse
  • 15.6% de 50 à 59 ans en baisse
  • 9.8% de 60 à 69 ans, en hausse
  • 8.2% de 70 à 79 ans, en hausse
  • et 4.2 % de plus de 80 ans en baisse.

54% des cas seraient des hommes et 46% des femmes.

La situation semble sous contrôle à Beyrouth, dans le Kesrouan, à Baabda ou encore à Jbeil avec une augmentation mineure de nombre de cas. D’autres régions semblent également rester stable mais cela en raison de la publication de nouveaux chiffres.

  • le Metn passe à 114 cas contre 113 cas, hier, en hausse légère
  • Beyrouth passe à 97 cas contre 94 cas hier
  • le Kesrouan passe à 67 cas contre 66 cas hier, en hausse légère
  • le caza de Baabda est toujours à 49 cas
  • le caza de Jbeil passe à 44 cas contre 41 cas
  • Zghorta reste inchangé à à 33 cas
  • Bcharré passe à 21 cas contre 17 cas hier
  • Batroun reste stable avec 15 cas comme hier
  • Tripoli reste inchangé à 15 cas
  • le Akkar reste également inchangé avec 14 cas
  • Le Chouf compte 13 cas.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français

Répondre

Entrer votre commentaire
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.