Le gouvernement libanais a prolongé de 2 semaines supplémentaires, l’état de mobilisation générale, en réalité un couvre-feu sanitaire face à la pandémie du coronavirus COVID-19, suivant ainsi les recommandations du Haut Conseil de la Défense qui s’était réuni précédemment.

Ainsi, l’état de mobilisation générale devrait se poursuivre jusqu’au 24 mai prochain. Pour rappel, il était entré en vigueur dès le 15 mars et faisait déjà suite à la fermeture des écoles, universités ou encore boites de nuit et restaurants dès la fin février après la découverte d’un premier cas de personne contaminée, dès le 21 février.

Le Premier Ministre Hassan Diab a appelé les forces de sécurité à faire appliquer de la manière la plus stricte les consignes de sécurité face au virus, soulignant qu’une deuxième vague devrait être plus importante que la première vague.

Cette annonce intervient alors que le gouvernement a adopté un plan de déconfinement dont la deuxième phase a débuté ce lundi 4 mai, avec la réouverture de restaurants, coiffeurs ou encore de salles d’exposition de véhicules à condition de respecter certaines mesures de distanciation.

Cependant, les boites de nuit, pub ou encore cafés mais aussi l’aéroport international de Beyrouth restent pour l’heure fermés.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.