À partir de ce lundi, les compagnies aériennes operant au Liban n’accepteront plus les paiements en livre libanaise : les voyageurs seront contraints de payer leurs billets en dollars.

Cette annonce a été faite samedi soir par la compagnie locale Middle East Airlines MEA.

Le communiqué de la MEA a cependant précisé que les dépenses supplémentaires telles que les frais d’excédent de bagages ou bien les pénalités sur toute modification de réservation peuvent être réglées en livres libanaises à l’aéroport de Beyrouth.

Ces nouvelles mesures interviennent alors que la circulation de la devise américaine s’avérait difficile depuis quelques mois au pays du cèdre, en raison des restrictions imposées par les banques et la hausse de la parité livre/dollar chez les changeurs. Des mesures très mal accueillies par le public libanais qui se plaignait dernièrement de la manière d’opérer pas très honnête des compagnies aériennes.

Ce communiqué intervient en dépit de la demande de la Banque du Liban, actionnaire à 99% de la MEA d’utiliser au maximum la devise locale suite à la pénurie de devises étrangères.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.