En dépit du boycott de 5 blocs parlementaires, la réunion de Baabda pour discuter du plan de sauvetage de l’économie libanaise s’est ouverte en la présence du Président de la République, le général Michel Aoun, du Président de la Chambre, Nabih Berri, du Premier Ministre Hassan Diab et plus surprenante, celle du dirigeant des Forces Libanaises Samir Geagea qui avait pourtant laissé planer quelques doutes quant à sa participation.

Le dirigeant des FL, qui n’est pourtant pas député alors que l’invitation était adressée aux blocs parlementaires, prend ainsi par surprise ses alliés du PSP et du Courant du Futur qui avaient annoncé leurs boycott de cette réunion, organisée à l’initiative du Président de la République, le Général Michel Aoun.

Samir Geagea a déclaré dès son arrivée, qu’il s’agissait de la seule chose à faire en raison des circonstances actuelles que traverse le Liban. Il faisait ainsi allusion à l’extrême gravité de la situation économique que traverse actuellement le Liban, avec un endettement public de plus de 170% par rapport au PIB, un taux de chômage qui monte en flèche de source non officielle en l’absence de la publication de chiffres officiels, ou encore avec 60% de la population qui vivrait désormais sous le seuil de pauvreté.

Ainsi, le gouvernement a adopté la semaine dernière un plan visant à relancer l’économie libanaise confrontée à une récession, sans précédent dans son histoire, à hauteur de 12%. Le Liban aurait même requis l’assistance du Fonds Monétaire International pour une aide de 10 milliards de dollars, alors que la situation économique a été encore aggravée par les mesures de couvre-feu sanitaire imposées en raison de l’épidémie de coronavirus.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.

1 COMMENTAIRE

  1. Samir Geagea Michel Aoun même combat sinistre et meurtrier depuis les années 80 – il ne faut pas leur en vouloir mais blâmer ceux qui les soutiennent

Les commentaires sont fermés