Moins d'une minute de lecture

La caisse centrale de statistiques a publié un nouveau rapport remis au conseil des ministres montrant une hausse des prix de 58. 1 % durant les huit premiers mois de l’année et une hausse des prix de 120 % sur une période d’une année.

En cause, la capacité des autorités à surveiller et à maintenir les prix ainsi que la détérioration de la valeur de la livre libanaise face au dollar dans les marchés parallèles. Certains commerces profiteraient ainsi des circonstances actuelles pour augmenter les prix de manière disproportionnée.

Parmi les principales hausses annuelles, figurent les prix du mobilier et des équipements des maisons (+663%), des prix des restaurants et des hôtels (+506%), des boissons alcoolisées du tabac (+413%), des produits alimentaires (+367%), des produits récréatifs (+154%) ou encore des télécommunications (+104%).

Pour l’heure, les prix des loyers, des frais de scolarité ou encore de la santé se maintiennent.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.