Moins d'une minute de lecture

En visite à la foire de Damas, le Président Syrien a estimé que plus 20 milliards de dollars des 42 milliards de dollars de dépôts syriens présents au Liban sur 143 milliards de dollars de dépôts total au Liban seraient perdus en raison de la crise financière que traverse le Pays des Cèdres.

Bachar el Assad a cependant indiqué ne pas disposer des chiffres exacts pour le moment.

Les chiffres seraient même terrifiants, ajoute le chef de l’état syrien, dans une dépêche publiée par l’agence de presse SANA alors que l’Association des Banques du Liban (ABL) avait imposé dès novembre 2019, un contrôle informel des capitaux.

Ces pertes seraient la principale cause de l’aggravation de la crise économique que traverse la Syrie et non la législation américaine dite CAESAR Act ou encore les sanctions occidentales visant le régime syrien.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.