Chaque fois qu’une personne d’origine Libanaise est mise en avant sur la scène internationale, les Libanais enflamment « leur fibre patriotique » pour dire qu’un Libanais a réussi.

Le dernier exemple en date est l’arrivée – par défaut et suite à la déchéance de la Présidente de la République de ses fonctions de Présidente – de Monsieur Michel Temer (Tamer à l’origine mais sa famille ou lui avait choisi de portugaiser leur nom) à la présidence du Brésil.

J’ai lu beaucoup de posts sur Facebook louant le Libanais d’origine devenu Président du Brésil alors qu’au Liban nous n’arrivons toujours pas à élire un Président de la République Libanaise.

Tout ce tamtam autour de sa nomination (et non élection) m’a interpellé tout comme m’interpellait la fierté des Libanais d’avoir des Femmes et des Hommes d’origine libanaise qui ont brillé sur la scène internationale depuis plus d’un siècle tel que Gébran Khalil Gébran, Amine Maalouf, Monsieur le Professeur Dabbaghi, Monsieur le Sénateur et candidat à la présidence des USA Ralph Nader, Un grand journaliste et géopoliticien Antoine Sfeir que la France a reconnu à sa juste valeur ainsi que des centaines d’autres d’origine libanaise.
Dans votre grande majorité vous en êtes fiers. Permettez-moi de ne pas être d’accord avec cette majorité.

D’abord, concernant Monsieur le Président Temer, il risque de ne pas faire long feu à son poste vu qu’il traîne derrière lui des casseroles encore plus lourdes que la Présidente déchue. Ceci dit, je me suis posé la question suivante : « Mais n’avons-nous rien appris depuis 1975 et le début de la guerre libano-palestinienne qu’on a maquillé en guerre civile? Ensuite la guerre Libano-syrienne et la main-mise de la syrie sur le Liban.

Malgré la révolte « écrite » sur les réseaux sociaux de l’écœurement des libanais de la classe politique féodale actuelle et leurs désirs de changement comment peut-on louer l’arrivée d’un pourri à la Présidence de la république d’un autre pays. Si demain il y a des élections législatives au Liban, la majorité des Libanaises et des Libanais, les protestataires en tête, voteront pour la même mafia actuelle grâce aux pétro-dollars bédouins et perses qu’ils toucheront. D’ailleurs, le 1er round des municipales, le 8 mai dernier, l’a bien démontré.

Personnellement, je suis très fier que des personnages comme Gébran, les Chédid, Gabriel Yared et bien d’autres aient réussi. Ce qui me fait mal c’est qu’ils aient « réussi » en émigrant et sous une nationalité autre que Libanaise.

Et pourquoi ? Tout simplement car nous n’avons jamais eu un Etat Libanais digne de ce nom, capable de garder ses cerveaux, ses intellectuels, sa jeunesse et ses forces actives productives au Liban et de les appuyer de tout son poids pour réussir au pays comme « Libanais » et non à l’étranger comme Français, Américain, Sud-Africain ou autres nationalités. Nos politiciens, dans leur grande majorité, ont et continuent toujours de privilégier leurs comptes bancaires (volontairement au pluriel) à l’intérêt du Liban et des Libanais. Ils n’en ont rien à cirer (Veuillez m’excuser, Mesdames si j’ai surtout uilisé le masculin en parlant des politiciens libanais mais vous n’arrivez pas à réellement exister face à nos machos de politiciens). Ils ont tous un point de chute à l’étranger voire même une autre nationalité.

J’ai entrevue une brève lueur d’espoir le 23 août 1982 laquelle fut vite éteinte et enterrée le 14 septembre 1982.

Chères Amies et Chers Amis soyons fiers de celles et ceux qui réussissent « honnêtement » au Liban grâce à leur génie et à leur travail. Soyons fiers de celles et ceux qui font briller le nom du « Liban » à travers le monde et non des personnes d’origine Libanaise qui ont été obligées d’émigrer pour briller sous une autre nationalité et qui souvent ne parlent même pas la langue libanaise voire arabe.

Bien à vous,

Shériff Columbo.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.