Vue de Beyrouth, depuis le littoral. Crédit Photo: François el Bacha. Tous droits réservés.
Vue de Beyrouth, depuis le littoral. Crédit Photo: François el Bacha. Tous droits réservés.
Moins d'une minute de lecture

L’Ambassade de france et le porte-parole de la Finul ont tous démenti un message circulant sur le réseau social WhatsApp faisant état d’un risque d’attentat entre le 13 et le 15 août à Beyrouth.

L’ambassade de France indique ainsi que ce message vise à créer une panique au sein de la population déjà éprouvée par les circonstances actuelles.

Le porte-parole de la FINUL Andrea Teneti a également démenti un message attribué à la FINUL et circulant sur WhatsApp faisant état d’une mise en alerte de la force stationnée au Sud du Liban en raison du possible acte terroriste à Beyrouth. Ce message est sans fondement, estime le responsable.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français