Des cocktails molotov ont été lancés dans la nuit du samedi au dimanche contre une succursale du Crédit Libanais de Tyr, pour protester contre les mesures prises par les établissements bancaires depuis novembre 2019, instaurant notamment un contrôle des capitaux et alors que des rumeurs de haircuts ou de bail-in circulent depuis quelques mois au Liban.

Les banques libanaises sont également accusées d’avoir contribué à la hausse importante du dollar face à la livre libanaise. La parité entre monnaie locale et billet vert a ainsi atteint 3 900 LL/USD à l’achat et 4 000 LL/USD à la vente ce samedi au marché noir.

Cette information fait suite à un attentat à la bombe qui a visé une succursale de la Fransabank dès hier soir. Seuls des dégâts matériels ont été déplorés.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Les commentaires sont fermés