«La neige du Liban abandonne-t-elle le rocher des champs, ou voit-on tarir les eaux qui viennent de loin, fraîches et courantes ?» (Le Livre de Jérémie, 18, 14)

Alors que la saison hivernale commençait, il y encore une dizaine d’année, vers la moitié du mois de novembre, la neige se fait désormais attendre jusqu’au mois de janvier.

Les skieurs plus ou moins aguerries désespéraient même de voir la neige, le Liban se réconcilie avec le manteau blanc cette semaine, qui orne à nouveau les sommets des montagnes du Mont-Liban.

Introduit officiellement dans les années 1930 par des officiers français de l’Armée du Levant, le ski se pratique assez couramment au Liban, le pays des Cèdres étant l’un des rares pays ou selon le cliché local, « on peut skier le matin et aller à la plage l’après-midi », chose qui peut être assez facilement vérifiable à partir du mois d’avril.  Le Pays des Cèdres compte d’ailleurs 6 stations de ski, les plus connues étant celle de Kfardebian, à 40km de la capitale Beyrouth et dont le sommet atteint 2500 mètres, et celle des Cèdres, à proximité de la forêt homonyme et qui s’étale entre 2000 et 3000 mètres d’altitude. Sur ces 2 dernières, les skieurs auront le plaisir de pouvoir s’exercer au skie alpin.

La station de Kfardebian reste la plus populaire, avec un domaine skiable qui s’étend désormais grace à la modernisation de ses infrastructures. On peut y skier en matinée et les après-midi pour retourner le soir à la capitale libanaise.

La station des Cèdres est quant à elle plus ancienne. On peut être quelque peu déçu de n’y trouver que 2 pistes S par des infrastructures plus anciennes. Cependant pour les skieurs les plus aguerris, il s’agira surtout de pratiquer du skie hors piste avec l’accès à des sommets de 2600 à 3000 mètres d’altitude. Pour cela, il s’agira également de dormir sur place. A cet effet, il existe de nombreux hotels dans la région.

Quant à celles de Laalouk, ou d’ailleurs, elles seront plutôt conseillées aux débutants ou encore  à ceux qui souhaitent s’adonner à un skie plutôt sur « du plat ».

Le Pays des Cèdres compte aussi des stations de Skie Privées, comme celle de Zaarour ou de Faqra.

Skier hors piste est également possible et peut s’effectuer sur les pentes de Sannine ou encore du Mont-Hermon ou de Jabal el Cheikh. Ce dernier reste cependant déconseillé puisque se trouvant à la conjoncture des lignes de démarcation entre le Liban, la Syrie et Israël.

Conseils: 

Essayer d’éviter les weekends, il y a généralement trop de monde, il s’agit plus « de se faire voir et de prétendre skier » au lieu de pratiquer ce sport. Il est également préférable d’y arriver au maximum à 9h. 

La neige est assez changeante, généralement bonne le matin et très mollasse l’après-midi donc plus difficile à la pratique. Il est donc préférable d’aller à partir de Midi sur des versants qui sont sujets à l’ensoleillement et un peu plus éloigné des pistes les plus fréquentées. 

Sur le Net:  

Skileb (anglais), site web donnant une série d’information, notamment sur l’accès des stations de ski ainsi que sur leurs enneigements respectifs. Des réservations de chambre d’hotel y est également possible. 

L’histoire du Ski au Liban par le Club de Faqra (document PDF, 2ème page) nous apprendra que ce sport se pratique depuis 1913 de manière amateur sur les pentes du Mont Liban.

Une bonne critique de la pratique du ski au Liban se trouve également sur le site CamptoCamp avec notamment, pour celles et ceux qui espèrent découvrir de nouvelles sensations loin des foules qui fréquentent généralement les pistes les plus connues. Ce site nous fait également découvrir et nous donne des conseils concernant le Ski de Randonnée.