2 minutes à lire

S’exprimant sur la chaine de télévision Al Arabiya ce lundi soir, le dirigeant des Forces Libanaises Samir Geagea a surpris ses auditeurs, indiquant ne pas regretter son soutien à l’accession à la Présidence de la République de son adversaire politique, le Général Michel Aoun, il y a 3 ans. Samir Geagea a également mis en garde contre le renversement du gouvernement Hassan Diab, estimant que son éviction ne changera pas la situation.

Samir Geagea a cependant estimé que le Chef de l’Etat fait partie du problème parmi d’autres éléments qui ont abouti à la crise actuelle.

Ces propos prennent à contre-pied ceux de ses alliés, l’ancien Premier Ministre Saad Hariri et le député Walid Joumblatt qui ont lourdement critiqué l’action gouvernementale la semaine dernière après que le Premier Ministre Hassan Diab ait sommé le gouverneur de la Banque du Liban à s’expliquer au sujet de la détérioration de la livre libanaise face au dollar.

“Nous jugerons les choses, dossier par dossier et nous attendons les actions du gouvernement”, indique Samir Geagea qui a poursuivi estimant que, pour l’heure, le cabinet actuel n’a pas abouti à quelque chose d’important. L’autre interrogation, selon lui, serait l’identité du prochain Premier Ministre en cas de chute du gouvernement Diab. “Personne ne le sait, c’est pour cela que les choses doivent être effectuées de manière pragmatique”.

Au sujet d’un possible front politique décrit par lui comme “une extrême nécessité” contre le Hezbollah, le dirigeant des Forces Libanaises estime qu’une telle structure politique ne peut être formée par un “demi accord” avec les autres partis de l’opposition. “Nous sommes en communication constante avec les autres partis incluant le Courant du Futur et le Parti Socialiste Progressiste”, révèle Samir Geagea. Les Forces Libanaises souhaiteraient un accord clair et des étapes pratiques.

Concernant les manifestations qui se déroulent dans les rues suite à la dégradation des conditions sociales et économiques, il estime être de tout cœur et en accord avec les manifestants.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français

Répondre

Entrer votre commentaire
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.