La réunion du mardi 3 décembre entre le Premier Ministre Sortant Saad Hariri et l'ancien député druze Walid Joumblatt. Crédit Photo: Dalati & Nohra
La réunion du mardi 3 décembre entre le Premier Ministre Sortant Saad Hariri et l'ancien député druze Walid Joumblatt. Crédit Photo: Dalati & Nohra

Le premier ministre sortant, Saad Hariri, a fait part de son soutien à la nomination de Samir Khatib comme son successeur. Il a également indiqué qu’il ne prendra pas part au prochain cabinet gouvernemental.

Ces déclarations ont été effectuées à l’issue d’une réunion hier avec l’ancien député Walid Joumblatt.

Il a cependant indiqué qu’il participera au gouvernement, via des personnes au profil de technocrates et non de figures politiques.

Cette information intervient alors que des rumeurs font état de la constitution d’un gouvernement de 24 membres dont seulement 6 feraient partis du monde politique. Ils obtiendraient ainsi 3 ministères d’état et 3 ministères régaliens, dont celui des finances, de l’énergie et de l’intérieur.

Cette annonce intervient alors que le gouvernement libanais est démissionnaire depuis le 29 octobre 2019 et que d’importantes manifestations ont éclaté dans la nuit du 17 au 18 octobre.

Alors que les manifestations se poursuivent aujourd’hui au 49ème jour, de nombreuses routes ont été bloquées durant la nuit suite à cette annonce. Les protestataires, qui dénoncent la classe politique coupable d’avoir mené le Pays des Cèdres au bord de la faillite financière et qu’ils accusent d’être corrompus, exigent la formation d’un gouvernement technocratique exclusif donc sans l’inclusion de personnalités politiques.

Ainsi, dès hier soir, une manifestation s’est également déroulée à proximité du domicile de Samir Khatib, dans le quartier de Tallet al-Khayyat afin d’exiger de lui, de rejeter sa nomination comme prochain premier ministre.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.