La Banque Du Liban (BDL) a décidé d’une hausse des taux d’intérêt sur la Livre Libanaise qui s’établie désormais à 8% en réaction à une hausse des taux d’intérêt de la FED.

Pour rappel, la FED a décidé d’une hausse de son taux d’intérêt à court terme d’un quart de point de pourcentage, pour le situer dans la fourchette entre 1,25 % et 1,50 % ce mercredi.

Il s’agit pour la BDL de conserver les taux de changes entre la monnaie locale et les devises étrangères, alors que les tensions économiques sont importantes au Liban. Les autorités monétaires libanaises avaient jusqu’à présent refusé d’augmenter les taux d’intérêt, préférant d’autres instruments financiers pour préserver la parité entre les devises. Elles avaient également été mis en garde contre cette politique par les institutions mondiales dont le FMI.

Outre la crise politique par laquelle le Liban est passé avec la démission surprise du Premier Ministre, le Pays des Cèdres fait également face à un ralentissement des activités économiques et notamment dans le secteur de l’immobilier. Il s’agit également de faire face à l’augmentation des salaires de la fonction publique qui constituent un facteur important de l’inflation actuelle.

Plus tôt durant ce mois, le Gouverneur de la Banque Centrale Riad Salamé avait annoncé que le taux de croissance du Liban serait estimé à 2.8% pour 2017, toujours en deçà des 4% de croissance nécessaires pour juguler les effets de la dette publique