Moins d'une minute de lecture

Le procureur de la ville de Beyrouth, le juge Ziad Abou Haidar, a mis en examen ce mercredi pour négligence 2 ressortissants libanais et un ressortissant palestinien après l’incendie qui a ravagé un entrepôt du port de Beyrouth la semaine dernière. Cet incendie avait rappelé de vifs souvenirs pour les habitants de la capitale, toujours traumatisés par l’explosion du 4 août dernier.

Les flammes avaient alors détruit un entrepôt de la zone franche du port de Beyrouth où étaient stockés une partie des réserves alimentaires du Comité international de la Croix-Rouge ainsi que des pneus, de l’huile et même des produits cosmétiques. Lors de l’incendie, la piste d’un accident suite à l’utilisation d’une scie à métaux à proximité de produits inflammables avait été évoquée.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français