Alors que le Parlement Libanais devrait se réunir aujourd’hui afin d’élire le Généra Michel Aoun à la Présidence de la République, le point sur la situation ce matin.


Probablement un scrutin avec 2 tours avec la bénédiction irano-américaine

S’exprimant dans les colonnes du journal Al Akhbar, le Président du Parlement, Nabih Berry a estimé que cette élection se tient en raison d’un accord entre les Etats-Unis d’Amérique et l’Iran, la visite de l’envoyé spécial saoudien ayant eu lieu après l’annonce de cette élection. Il répondait ainsi aux propos du dirigeant des Forces Libanaises Samir Geagea qui notait que cette élection était la première effectuée par la volonté libanaise depuis longtemps.

L’Arabie Saoudite a également fait parvenir via son Ministre Thamer al Sabhan, une invitation à se rendre pour une visite officielle au Général Michel Aoun, note le quotidien Al Hayat. Ce dernier aurait en retour indiqué vouloir les meilleurs relations diplomatiques possibles avec l’Arabie Saoudite.

Samir Geagea met en garde contre tout délai dans la formation du prochain gouvernement

Le dirigeant des FL a mis en garde contre tout délai dans la formation du prochain gouvernement estimant que ce dernier pourrait mettre fin au mandat présidentiel avant même ses débuts. Il a déclaré s’attendre à la mise en place d’un nouveau cabinet homogène, compact et sans opposition en son sein dans les 4 semaines suivant l’élection.

La circulation à proximité du Centre Ville interdite, le reste de la capitale sous surveillance stricte

La circulation au niveau du centre ville de la capitale est désormais interdit et son accès strictement surveillé avec la présence de portiques de sécurité à ses points clés. Les véhicules stationnés sur les voies d’accès depuis le Parlement jusqu’au Palais Présidentiel de Baabda, via la descende de l’Hotel Dieu ont été élevés par mesure de sécurité. Beyrouth fait également l’objet d’une surveillance accrue par les hélicoptères de l’Armée Libanaise qui sillonnent le ciel.