Koullouna Watani et les médias corrompus!

12

Mardi 9 Avril 2018, vers 16h00, un évènement très important dans la vie politique libanaise a eu lieu – Soixante-six candidats dans neuf circonscriptions se sont présentés aux élections législatives pour mai 2018 sous un même label, un même nom, un même programme électoral « Koullouna Watani ».

Pour la première fois dans l’histoire de ce pays, un mouvement politique issu de la société civile et de certains indépendants et révoltés des partis traditionnels qui gouvernent depuis plus de quarante ans, est apparu.

Neuf listes, soixante-six noms, avec un pourcentage de 30% de femmes, et une moyenne d’âge relativement jeune, ont lancé tous ensemble ce mouvement dit révolutionnaire, refusant tout retour en arrière, faisant beaucoup de sacrifices (certains candidats ont dû laisser la place à d’autre, certains listes ne sont pas complètes, les compromis douteux ont été écartes, etc…).

Environ 1600 personnes, sans exagération vu le nombre de chaises occupées, venant des quatre coins du pays, ont tous lances un même slogan, « Koulluna Watani » – De petites divergences certes existent et ce qui est normal dans toutes démocraties.

Le plus dur était la non couverture des médias libanais -Le citoyen a très bien compris en ce mardi 9 avril 2018, contre qui la bataille électorale doit se faire et dans quel sens – Tous les médias appartiennent à tel ou tel parti, et ont préféré couvrir, soit un match de Football, soit le lancement d’une liste électorale partisane, soit mettre une émission insignifiante, etc….

Mais le citoyen de ce mardi 9 avril 2018, a eu recours aux réseaux sociaux pour diffuser ce message et en quelques minutes, environ un millier de personnes, bien assises dans leurs fauteuils ou sur les routes ont pu assister en direct au lancement de ce mouvement.

Merci les médias !!

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Economiste de formation, Fouad A Salha est l’auteur de plusieurs articles et opinions allant de la politique aux problèmes sociaux. Citoyen libanais et fier de l’être, il est actuellement membre du mouvement de la citoyenneté œuvrant pour la promotion des droits et respects du citoyen, de la démocratie et de la réforme