L’agence de contrôle du trafic européen, EuroControl a mis en garde les compagnies aériennes dont les avions de ligne survolent la partie orientale de la Mer Méditerranée suite à de possibles attaques contre les infrastructures syriennes dans les prochaines 72 heures.

Ces informations interviennent alors que les Etats-Unis et la France menacent de mener une action militaire contre le régime syrien accusé d’avoir utilisé des gaz chimiques contre la zone rebelle de la Ghouta.

Face à ces menaces de frappes, l’ambassadeur de Russie au Liban a indiqué à la chaine Am Manar proche du Hezbollah que « tout missile américain qui viendrait à être tiré sur la Syrie serait abattu et que les sites d’où ils étaient partis seraient frappés en retour. »

les autorités russes disposent d’importantes forces en Syrie dont des batteries antiaériennes de type S400, ainsi que des avions de combats. Ces derniers sont régulièrement utilisés pour frapper les positions rebelles.

Selon EuroControl, les missiles sols-airs, les missiles de croisières et les missiles antiaériens – sans donner plus de précision – pourraient être utilisés dans ces prochaines 72 heures et peuvent notamment brouiller les systèmes de navigation des avions civils. Les espaces aériens Chypriotes, Turcs, Libanais, Syriens, Irakiens, Israéliens, Jordanie et Egyptiens sont concernés par cette mise en garde.

Cette mise en garde concerne notamment les avions de la Middle East Airlines (MEA) qui survolent régulièrement la Syrie à destination des Pays du Golfe en dépit des menaces, alors que les compagnies aériennes européennes évitent l’espace syrien depuis l’irruption de la guerre civile.

Mise-à-jour: La compagnie nationale libanaise Middle East Airlines (MEA) a décidé de suspendre ses vols empruntant l’espace aérien syrien.

Le Hezbollah prendrait ses précautions face à une possible attaque

La branche militaire du mouvement chiite Hezbollah, impliqué aux côtés de Damas, dans la guerre civile syrienne aurait retiré ses combattants de leurs positions situées à proximité de la base T4 déjà bombardée dans la nuit de dimanche à lundi par l’aviation israélienne.

Montée de tension entre Russie, Syrie et Etats-Unis

Ces informations interviennent alors que le Président Américain a mis en garde ce lundi, Moscou et Damas, indiquant qu’une réponse militaire musclée sera menée, une fois les responsabilités des différents acteurs ayant mené une attaque chimique contre la Ghouta sera établie.
De leur côté, les experts militaires russes, qui se sont rendus sur les lieux de l’attaque supposée, n’ont découvert pas de traces d’armes chimiques à Douma. Les autorités syriennes démentent également les informations faisant part d’une attaque de ce type.

Ce mardi 10 avril Le Conseil de sécurité de l’Onu a examiné deux projets de résolution, un russe et un américain, sur l’instauration d’un nouveau mécanisme d’enquête concernant le recours aux armes chimiques en Syrie. Les 2 projets n’ont pas été adopté, suite d’un véto russe sur le projet proposé par Washington, alors que celui de Moscou n’a pas recueilli un nombre suffisant de votes en sa faveur.

L’aviation russe accusée de harceler les navires de guerre américains en Méditerranée Orientale

Des rumeurs ont indiqué l’USS Donald Cook a fait l’objet d’un harcèlement des avions russes basés en Syrie. Ce navire est équipé d’un système Aegis. Le porte-parole de US Navy a démenti cette information.

Réunion extraordinaire du Conseil des Ministres en Israël pour discuter de la situation

L'Installation Du Système De Défense Antiaérien Israélien Iron Dome
L’installation du système de défense antiaérien israélien Iron Dome

Le Premier Ministre Israélien s’est réuni ce matin avec son ministre de la défense, Avigdor Lieberman, le chef d’état major de Tsahal Eizenkot et ses différents conseillers militaires et des renseignement pour discuter de la situation. Cette réunion intervient suite au bombardement par l’aviation israélienne de la base T4 située entre Homs et Palmyre à partir de l’espace aérien du Liban.

Les forces israéliennes ont également mis en alerte leur système Iron Dome dans la région du Golan pour se prémunir contre de possibles attaques aériennes et de missiles.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.