La Banque du Liban a publié une nouvelle circulaire amendant la circulaire 151 relevant le taux du retrait des dépôts en devise étrangère des banques de 3 900 LL/USD à 8 000 LL/USD pour un plafond maximum de 3 000 USD par mois par compte, une mesure qui entre immédiatement en vigueur et qui sera valable jusqu’au 30 avril 2022.

Cette décision était pourtant considérée comme impossible à mettre en place, quelques jours à peine, avait indiqué le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé.

Les observateurs s’attendent à ce qu’une telle mesure entraine une forte pression sur la livre libanaise et craignent que l’augmentation de la masse monétaire en devise locale n’entraine une dégradation accrue de la parité de la monnaie locale par rapport au billet vert alors que le Fonds Monétaire International exige l’unification des différents taux de change existants comme préalable au déblocage de l’aide économique.

Ainsi, à côté du taux dit Lollar pour les devises déposées auprès des établissements bancaires et sujets aux contrôles des capitaux imposés de manière informelle par les banques libanaises depuis novembre 2020, le taux de change officiel reste inchangé, à hauteur de 1507 LL/USD. Depuis, le taux de référence est celui du marché noir qui dépasse désormais la parité record de 25 200 LL/USD à l’heure où sont écrites ces lignes et celui de la plateforme officielle de la Banque du Liban, dite Sayrafa.

relevement-dollar-livre

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.