Le Palais Présidentiel de Baabda. Source Photo: Facebook
Le Palais Présidentiel de Baabda. Source Photo: Facebook
Moins d'une minute de lecture

Alors que des consultations parlementaire obligatoires devaient initialement débuter ce jeudi, elles pourraient être retardées par la présence de parlementaires du Bloc présidentiel Liban Fort en déplacement à l’étranger, indique le quotidien saoudien Asharq al-Awsat.

Le même quotidien indique que le prochain gouvernement pourrait être constitué de 20 membres dont seulement 4 hommes politiques, alors que les manifestants, qui défient la classe politique dans la rue depuis le 17 octobre dernier, dénonçant la corruption de la classe politique actuelle, également accusée d’avoir menée le Pays des Cèdres à la quasi-faillite financière, exigent la constitution d’un cabinet exclusivement technocratique, ce que refusent les partis politiques dit-traditionnels.

Pour l’heure, Samir Khatib semble être le favori pour succéder à Saad Hariri qui, hier, avait annoncé le retrait de sa candidature.

Cependant, le début de ces consultations reste tributaire de la Présidence de la République.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité ne marche que sur un ordinateur et non sur les mobiles ou tablettes. Par ailleurs, il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Cet article est disponible en Français

Répondre

Entrer votre commentaire
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.