L'ancien député Walid Joumblatt
L'ancien député Walid Joumblatt
Moins d'une minute de lecture

Le dirigeant du Parti socialiste progressiste, Walid Jumblat, a estimé ce mercredi sur les ondes de la MTV Lebanon que le mandat présidentiel du président Michel Aoun et les accord de Taëf, signés en 1989 et qui ont amené à double tutelle syrienne et saoudienne au Liban sont achevés. Il a également conseillé au Premier ministre sortant Saad Hariri de ne pas diriger le nouveau gouvernement.

Selon l’ancien député, il aurait été solidaire du Premier Ministre sortant jusqu’à sa démission, conseillant par ailleurs la mise en place d’un gouvernement qui ne soit pas d’union nationale. Il aurait également conseillé Saad Hariri de ne pas appuyer la candidature aujourd’hui retirée du député du Nord Liban Mohammed Safadi comme prochain premier ministre.

Walid Joumblatt a noté que la situation actuelle pourrait amener à l’exclusion de certains ministres, allusion indirecte à l’absence du Ministre sortant des Affaires Etrangères Gébran Bassil au sein du prochain gouvernement.

Concernant le mandat du Président Michel Aoun, le dirigeant du PSP a estimé que ce dernier s’est terminé dans la rue et que les accords de Taëf se sont achevés.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.