La livre libanaise poursuit son effondrement suite à la décision de la Banque du Liban à cesser de fournir les devises étrangères nécessaires à l’achat de carburants mais aussi en raison de l’absence de toute perspective d’accord final avec le FMI sur fond de désaccords concernant le contenu des textes de loi, soit adoptées, soit présentés actuellement devant le parlement.

Ainsi, la parité de la livre libanaise face au dollar est de 36 150 LL/USD à l’achat et de 36 250 LL/USD à la vente, un nouveau plus bas historique enregistré.

Désormais la livre libanaise a perdu plus de 95% de sa valeur en moins de 3 ans de crise économique grave alors que les observateurs s’attendent à une dégradation supplémentaire de cette parité notamment par rapport à un budget 2022 qui semble ne pas être réaliste sans un appel au financement de la Banque du Liban et donc de l’intervention de la planche à billet.

Par ailleurs, après la Banque du Liban, les banques privées pourraient faire face à d’importantes difficultés en terme de liquidité d’ici octobre ou novembre. Certaines sources indiquent que ces dernières ne disposeraient ainsi plus que de 400 Millions de dollars actuellement.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.