L’ambassadrice suisse au Liban Monika Schmutz Kirgoz a assuré le Premier Ministre Hassan Diab de la coopération des autorités helvétiques dans le cadre de l’enquête concernant le transfert de sommes importantes depuis les manifestations du 17 octobre 2019, alors que les banques libanaises avaient décidé de manière unilatérale d’instaurer un contrôle des capitaux.

Monika Schmutz Kirgoz a cependant précisé qu’il reviendra aux autorités judiciaires libanaises d’en effectuer la demande officielle.

Ces propos ont été tenus lors d’une réunion qui s’est tenue au Grand Sérail. Outre l’ambassadrice et le Premier Ministre, était également présent le nouveau ministre de l’environnement et de la réforme administrative, Demianos Kattar.

Pour rappel, des rumeurs faisant état du transfert pour un montant estimé de 2.5 milliards de dollars appartenant essentiellement à des personnalités politiques et du monde des affaires ont provoqué un vif émoi, alors que la majorité de la population libanaise est confrontée à une grave crise de liquidité, qui a encore empirée alors que le l’association des banques du Liban (ABL) ait décidé de limiter les retraits et d’interdire “sauf cas urgent”, les transferts à l’étranger.

Ainsi, la population libanaise ne peut désormais que retirer une somme généralement équivalente à 200 USD par semaine seulement.

Pour rappel, dès le 30 décembre, le procureur de la république, le juge Ghassan Oueidat, avait demandé des informations préliminaires concernant ces transferts. Par ailleurs, la Banque du Liban, via une commission a également ouvert une enquête et aurait demandé aux banques libanaises de lui transférer toute information concernant les transferts de “personnes politiquement exposées”. Cependant, selon la chaine de télévision LBCI, aucune n’y aurait pour l’heure répondu favorablement.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.