Source image: Wikipedia
2 minutes à lire

Le gouvernement Hassan Diab a choisi de démissionner, indiquent des sources ministérielles, près d’une semaine après l’explosion du port de Beyrouth. Le Premier Ministre Hassan Diab devrait ainsi se rendre auprès du Président de la République le Général Michel Aoun pour lui remettre la lettre de démission de son cabinet puis il s’exprimera vers 19 heures 30.

Plusieurs ministres ont déjà annoncé leurs démissions ou annoncé qu’ils souhaiter quitter le cabinet Diab. Parmi les ministres ceux qui ont déjà démissionné, le ministre de l’environnement, Demianos Kattar, la ministre de l’information, Manal Abdel Samad, le ministre des télécommunications, Talal Hawat et la ministre de la justice Marie Claude Najm pourtant présente au conseil des ministres.

Devaient également démissionner mais ayant remis leurs décisions préférant attendre celle du gouvernement, le ministre de l’économie Raoul Nehmé, des finances Ghazi Wazni arrivé au Grand Sérail aujourd’hui, avec sa lettre de démission, ou encore la ministre de la défense Zeina Akkar.

S’exprimant à l’issue du conseil des ministres, le ministre de la santé Hamad Hassan a confirmé la démission du gouvernement,

Les ministres du gouvernement Hassan Diab auront donc à charge d’expédier les affaires courantes jusqu’à la nomination d’un nouveau gouvernement.

Pour l’heure, le ministère de la santé indique que 158 personnes sont décédées, plus de 60 personnes toujours portées disparues et plus de 6 000 personnes ont été blessées selon un bilan toujours provisoire dans l’explosion qui a ravagé le port de Beyrouth et une grande partie de la capitale libanaise.
Depuis, 5 nouveaux corps ont été découverts sur le site de l’explosion, sans que pour l’heure le bilan officiel ne soit mis à jour.

300 000 personnes seraient également sans logement des suites de cet explosion.

La piste d’une explosion accidentelle de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium à l’intérieur d’un entrepôt du port de Beyrouth, saisis en 2014 à bord d’un navire poubelle, le Rhosus battant pavillon moldave, est pour le moment privilégiée par les autorités libanaises. Cette explosion équivaudrait à celle de 600 tonnes de TNT ou encore à un tremblement de terre de 3.3 sur l’échelle de Richter.
Elle aurait ainsi causé un cratère de 210 mètres de long sur 43 mètres de profondeur, indique le dimanche 9 août une source sécuritaire citant les propos d’experts français présents sur place.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français